Pages à pages


L’Echappée de Valentine Goby

L'Echappée de Valentine Goby dans Roman contemporain francais lechappee

 

Madeleine est femme de chambre à Rennes. Elle qui s’ennuie à la campagne et rêve d’évasion, y rencontre Joseph  Schimmer, virtuose du piano. Une passion nait bientôt entre ces deux êtres que tout oppose. Car Joseph est allemand et en cette fin de seconde guerre mondiale, il ne fait pas bon fricoter avec les allemands. Madeleine en paiera le prix, tout au long de sa vie.

 

Un très bon roman, à l’écriture envoutante. J’ai retrouvé ce qui m’avait tant plu dans « Qui touche à mon corps je le tue ». Valentine Goby dresse encore un beau portrait de femme, celui d’une battante qui tente de survivre dans ce monde et parmi ces hommes qui l’ont définitivement classée parmi les traitres.

La première partie est essentiellement consacrée  à la rencontre et l’union  entre Madeleine et Joseph, union improbable si il en est. Madeleine gardera bien plus qu’un souvenir de ces quelques mois auprès du pianiste allemand : de leur union furtive et passionnée naitra une fille, Anna. La deuxième partie du roman se consacre d’ailleurs à ce deuxième couple : la mère et la fille et  leur errance marquée par le lourd poids du secret. Car la fin de la guerre ne sera que souffrance , honte et désarroi pour les deux jeunes femmes montrées du doigts par une population trop heureuse de trouver un bouc émissaire après des années d’occupation.

La fin du roman m’a déconcertée et quelque peu déçue, mais ce livre reste un très bon roman d’une auteure dont il me tarde de découvrir d’autres écrits.


La femme en vert de Arnaldur Indridason

La femme en vert de Arnaldur Indridason dans Roman policier 9782757803172

 

Le commissaire Erlendur est appelé sur un chantier après une macabre découverte : des ossements humains ont été découverts. Et Eva, la fille droguée et enceinte d’Erlendur fait également un retour dans sa vie après avoir appelé son père à l’aide.

Le roman alterne récits au présent , l’enquête d’Erlendur, ses déboires avec sa fille; et récit vraisemblablement au passé, par une femme qu’on se doute être « la femme en vert ». L’auteur se joue ici assez habilement des codes traditionnels du polar et nous balade tout au long du roman.

Ce polar vaut d’ailleurs autant pour son intrigue policière que pour son traitement de la vie quotidienne islandaise. Et au fil de la narration, les errements d’Erlendur sont devenus aussi captivants que les rebondissements de l’enquête.

Un bon roman policier qui m’a plus plu que le précédent « La cité des jarres » et qui a le mérite de m’avoir donné envie de lire d’autres romans d’Indridason.


Mangez-moi d’Agnès Desarthe

Mangez-moi d'Agnès Desarthe dans Roman contemporain francais mangez-moi_agnes-desarthe_090324114852

 

Un autre de mes achats à Gibert jeunes lors de mon dernier passage à Paris … pris au hasard après avoir brièvement parcouru la couverture … Sans regret !

Myriam, qu’on devine poursuivie par une histoire familiale pas simple et pas vraiment avouable, décide un beau jour d’ouvrir un restaurant. SON restaurant, qu’elle baptisera tout simplement « Chez moi ». C’est le début d’une fabuleuse aventure, de rencontres inoubliables, de remise en question mais aussi un grand pas vers un réconciliation avec son passé.

Un livre qui se dévore tout simplement; les pages sont alléchantes, les personnages à croquer; tout fourmille de saveurs, d’odeurs dans ce roman. Un beau roman.


Magui Chazalmartin |
Sébastien Japrisot |
Lire avec moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | liilith
| La Tragedie
| MEMOIRES D'ENFANCE