Pages à pages



Hey, Nostradamus !

Hey, Nostradamus ! dans Roman contemporain etranger 9782264044655FS

 

 

Après avoir lu, et énormément apprécié,deux romans de Douglas Coupland (Génération X et  Microserfs), j’avais plus ou moins laissé tomber cet auteur… Il y a plusieurs années de ça. Mais deux romans dormaient encore dans ma bibliothèque, attendant quelques vacances scolaires ou arrêt maladie… La magie de noël opérant, l’oubli est donc réparé et j’ai pu lire coup sur coup Hey Nostradamus ! et Girlfriend dans le coma.

 

Le roman est découpé en quatre parties, quatre point de vue de 1988 à 2003. Le récit commence avec une tragédie digne de celle de Columbine : le meurtre prémédité de plusieurs lycéens par trois de leurs camarades, un beau matin de l’année 1988. C’est Cheryl la première qui s’exprime, elle qui est restée là-bas dans ce réfectoire où elle a été abattue à l’âge de 17 ans. Vient le tour de Jason, son petit-ami qui ne peut que raconter la vie sans elle; puis c’est Heather qui prend la parole, qui est tombée amoureuse de Jason 14 ans plus tard et enfin, c’est Reg, le père de Jason, qui clôt le récit, cet homme qui a fait fuir les siens pour avoir voulu suivre ses préceptes religieux.

Ce récit à quatre voix est un plaidoyer contre l’intégrisme religieux et la violence qui s’est petit à petit instillé dans notre quotidien.  C’est une véritable réflexion sur les motivations qui nous pousse à nous lever chaque jour et continuer à vivre, malgré les tragédies et les absents.

Moi qui avait cantonné un peu vite Douglas Coupland à « l’écrivain pour ados », j’ai lu ce roman avec un interêt grandissant au fil des pages.C’est, comme souvent chez Coupland, bourré d’humour, de clins d’oeil mais aussi  réflexif. Tout ce que j’aime.

Une bonne re – découverte !


Laisser un commentaire