Pages à pages



La lionne blanche d’ Henning Mankell

La lionne blanche d' Henning Mankell dans Roman policier 6540621_1286371

 

Oui je sais je suis très très en retard dans l’édition de mes billets de lecture … Allez, laissons parler la magie de noël, en voici quelques uns …  Rire

Cela faisait un certain temps que je ne m’étais pas replongée dans la lecture d’un Henning Mankell… retard rattrapé avec la lecture de ce roman que ma mère m’a prêté.

Avant d’en dire tout le bien que j’en pense, deux petites choses qui m’ont un peu agacée :

Premièrement, une sortie en poche qui s’annonce comme une nouveauté, le dernier Wallander etc. Il n’en est rien puisque ce roman a été écrit en 1992 … Ces aller-retour dans la vie privée de Wallander que doit effectuer le lecteur à chaque nouvelle sortie d’un ouvrage de Mankell sont assez destabilisants : après avoir appris la mort du père de notre héros, voilà qu’ici il est encore vivant et prêt à se marier ! Nous voilà d’ailleurs plongés dans l’ère du magnétoscope et de la sauvegarde de documents sur disquettes… Passons … (toujours cette magie de noël, hum)

Deuxièmement, une traduction, il me semble, parfois un peu bancale. Il n’est pas rare de lire des phrases incohérentes ou dans un français que l’on pourrait qualifier d’incertain… Mais nous ne connaissons pas les délais de traduction impartis, c’est vrai.

En ce qui concerne le roman proprement dit, j’ai passé un agréable moment de lecture. Comme d’habitude, l’intrigue est extrêmement bien construite : les va-et-vient entre la Suède et l’Afrique du sud ajoutent au suspens et donnent à voir deux visions contrastées du monde et des conflits qui l’agitent.

On peut noter, il ets vrai, quelques incohérences dans la narration et certains événements paraissent parfois invraisemblables mais l’ensemble se tient convenablement et pris par l’intrigue et les différents rebondisements, on se laisse bien volontier entraîner dans ce diabolique complot contre un haut dirigeant noir africain (je ne vous en dit pas plus).

Un bon moment de détente, à conseiller à ceux qui ne connaissent pas encore l’inspecteur suédois Kurt Wallander.

 


  1. Beltham écrit:

    D’accord avec toi pour la traduction !

    Citer | Posté 24 décembre, 2009, 14:57
  2. Claire écrit:

    j’ai bcp aimé ce livre et la découverte de l’Afrique du sud avec l’intélorance des Boers (que je ne pensai pas si enracinée). Je l’ai lu très rapidement, prise par le supense. Un très bin Mankel, même s’il a fallu faire un retour en arrière dans la vie de Wallander!!

    Citer | Posté 17 janvier, 2010, 20:10
  3. dasola écrit:

    Bonsoir, je suis assez d’accord concernant l’achronologie dans la publication des « Wallander ». Les chiens de Riga où on voit apparaître Wallander pour la première fois a été publié bien après d’autre. Sinon, je confirme que La lionne blanche sort des sentiers battus. J’ai été passionnée. Bonne soirée.

    Citer | Posté 12 avril, 2010, 16:50
  4. brume écrit:

    Merci pour votre commentaire ! Je suis moins « polar » maintenant mais j’apprécie toujours d’en lire un ou deux bien construit.

    Citer | Posté 13 avril, 2010, 8:47

Laisser un commentaire

Magui Chazalmartin |
Sébastien Japrisot |
Lire avec moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | liilith
| La Tragedie
| MEMOIRES D'ENFANCE