Pages à pages


« | Accueil | »

L’heure la plus sombre vient toujours avant l’aube d’ E. Moynot

L'heure la plus sombre vient toujours avant l'aube d' E. Moynot dans Bande dessinee 41bkCmcAIfL._SL500_AA240_

 

Emmanuel Moynot s’est fait connaître du grand public par ses deux adaptations en BD des aventures de Nestor Burma d’après les romans de Léo Malet.

On retrouve ici le même coup de crayon dans les traits de Nouria et JC.

Sauf qu’ici, pas de courses poursuites halletantes dans les rues parisiennes, mais plutôt la vie comme on la connait tous, avec ses hauts et ses bas, le quotidien dans une petite ville de province, quoi.

Nouria et JC sont deux êtres écorchés, mal partis dans la vie et qui vivautent au jour le jour en attendant des jours meilleurs. Nouria a la quarantaine, est serveuse dans un restoroute et doit subir les avances de son patron qui croit enocre au droit de cuissage. Jc, lui, est routier, père de famille sans histoire, toujours sur la route. Ces deux êtres vont unir leur destin, pour le meilleur mais aussi pour le pire.

C’est une histoire comme il en arrive tous les jours, une banale histoire entre deux êtres de galère qui s’arriment l’un à l’autre pour tenter d’y voir plus clair.

L’auteur a sû donner un charme certain à cette histoire. Il alterne avec brio les deux points de vue des protagonistes, installant le lecteur aux premières loges, au coeur des états d’âme de ses deux héros.

Une jolie découverte qui m’aura donné envie de lire ses autres albums.


  1. Jumy écrit:

    Cette BD me tente bien, je note…

    Citer | Posté 24 janvier, 2009, 13:56
  2. Céline écrit:

    Essayes de lire des choses un peu plus gaies en ce moment… Bisous

    Citer | Posté 29 janvier, 2009, 23:44
  3. Géraldine écrit:

    Ce ne serait pas la première fois q’une fin de Grangé serait baclée, spectaculaire et peu vraisemblable… J’avais eu la même impression avec le concil de pierre.

    Citer | Posté 1 février, 2009, 11:31
  4. brume écrit:

    « Le concil de pierre » m’avait passablement déçue, surtout en raison de l’intrusion du fantastique dans le dénouement…

    Citer | Posté 1 février, 2009, 14:09

Laisser un commentaire

Magui Chazalmartin |
Sébastien Japrisot |
Lire avec moi |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | liilith
| La Tragedie
| MEMOIRES D'ENFANCE